Offre de lancement: Livraison offerte pour toute commande en France métropolitaine
Offre de lancement: Livraison offerte pour toute commande en France métropolitaine
Panier 0

Bains aux algues - Ce qu'en dit la science
(2 ème Partie) Quel est le mode d'action des applications externes d'algues ?

Une question que l'on peut se poser quand on découvre l'utilisation des algues en usage externe est: Quel est le mode d'action des applications externes d'algues ? Autrement dit: Comment les bienfaits des algues agissent sur mon organisme ?

Le Docteur Dominique Hoareau, répond à nos questions ! 

Expert en thalassothérapie, le Docteur Hoareau nous livre une explication détaillée de ce mode d'action dans son livre: "Thalassothérapie, vitalité, forme, prévention, santé " paru aux éditions Chiron. Je partage avec vous un extrait de ses explications ici, et vous trouverez le lien du livre à la fin de l'article.

"Deux médecins, les professeurs Guelfi et Toujas, ont démontré le passage transcutané du contenu algal dans l'organisme en utilisant la technique de traceurs radioactifs ("Etude isotopique des ions marins dans l'organisme immergé soumis à une application d'algues", Centre anticancéreux de Rennes).

Les algues finement broyées libèrent tous leurs principes actifs (iode, vitamines, fer, cuivre, etc) très rapidement. La température optimale de pénétration des principes actifs se situe entre 36 et 38 °C. En deçà, le phénomène existe, mais il est beaucoup plus lent en raison de la dilatation insuffisante des vaisseaux de l'hypoderme pour capter et transporter les éléments algaux. Au-delà, le processus réflexe de vasoconstriction lié à la chaleur excessive entraîne un ralentissement du phénomène.(...) Le bain d'algues a un effet plus lent mais permet une meilleure fixation des oligo-éléments dans l'organisme. Seuls les micronutriments sont concernés par ce passage transcutané: très concentrés comme les acides aminés, les minéraux, les oligo-éléments, vitamines et anti-oxydants, ils ont un poids moléculaires suffisamment bas pour passer la barrière cutanée. Par contre, les macronutriments entrant aussi dans la composition de algues, comme les protéines, les lipides et glucides complexes ne passent pas la barrière cutanée. La seule façon de pouvoir profiter de leurs bienfaits serait d'en consommer par voie orale, soit sous forme naturelle en cuisine, soit sous forme d'extraits en gélules par exemple.

Sous forme d'alginates (extraits d'algues brunes), les applications locales externes d'algues ont une double action: hydratante et émolliente de la peau. Cette dernière favorisera le passage transcutané d'autres actifs associés.

La peau joue un rôle de réservoir qui libérera progressivement son contenu, à condition de répéter les applications et d'éviter la perte de ces éléments par rinçage trop précoce à l'eau douce".

Et qu'en est-il de l'iode et de la thyroïde?

"Les maladies de la thyroïde ne sont pas des contre-indications au bain d'algues. L'iode contenu dans les algues comme l'eau de mer ne passe pas en quantité suffisante pour provoquer des troubles de la fonction thyroïdienne".

En cas de problèmes de santé, toujours demander conseils à votre médecin ou pharmacien avant de prendre un bain d'algues chaud.

Retrouvez le livre du Docteur Hoareau ci-dessous et nos bains aux algues sur notre site internet wilsonandmir.com :) 

 


Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés